• VIREMENT BANCAIRE
  • WESTERN UNION
  • PAYPAL
  • M-PSA
  • X-FERMER

Votre don par virement bancaire

Pour faire vos dons par virement bancaire, utilisez les informations ci-dessous

Titulaire du Compte / Account holder

FONDATION COSMA

N° Compte bancaire | Code SWIFT

00018000010184832120013 | PRCBCDKI

Votre don avec Western Union

Pour faire vos dons à partir de Western union, utilisez le nom ci-dessous comme Bénéficiaire

COSMA WILUNGULA BALONGELWA

Et la Ville/pays d'envoi /Tél

KINSHASA/Rép. Dém. du Congo/+243 810 197 376

Avec M-PSA

Le numéro de transfert de vos dons au

+243 (0) 810 197 376

Avec Paypal

Pas disponible pour l'instant...!

Partenaires

Plus de 1 000 rhinocéros ont encore été massacrés en Afrique du Sud en 2017

RTEC Edition

Le braconnage de rhinocéros, pour leur corne, a nettement empiré cette dernière décennie. Le Département des affaires environnementales du gouvernement de l'Afrique Sud a publié le 25 janvier 2018 son rapport sur l'état du braconnage des rhinocéros en Afrique du Sud pour 2017. Celui-ci montre une situation toujours dramatique pour les rhinocéros d'Afrique du Sud, un pays qui abrite environ 90 % de 29 000 rhinocéros que compte notre planète.

Au début du XXe siècle, le rhinocéros blanc (Ceratotherium simum) était au bord de l'extinction en Afrique du Sud : il ne restait qu'une centaine de représentants. Depuis, leur population a nettement augmenté pour atteindre environ 20 000 individus auxquels s'ajoutent seulement 5 000 rhinocéros noirs (Diceros bicornis) en danger critique d'extinction selon la Liste Rouge des espèces menacées.

Jusqu'en 1990, les rhinocéros n'étaient plus inquiétés, puis en 2008, 80 rhinocéros ont été braconnés, le début d'un véritable massacre qui a connu une augmentation spectaculaire en 2014 avec 1 215 cadavres enregistrés en Afrique du Sud.

La valeur de la corne de rhinocéros peut être vendue sur le marché noir entre 30 000 et 60 000 dollars le kilo, contre 2 000 dollars pour le kilo d'ivoire d'éléphant (chiffres AWF). A titre de comparaison, le cours de l'or mi-février 2018 est de 43 000 dollar le kilo.

Depuis, la tendance s'est légèrement infléchie 1028 rhinocéros massacrés en 2017, contre 1054 en 2016.

Nombre de rhinocéros tués, à cause des braconniers, en Afrique du Sud depuis 2008, d'après les données du Département des affaires environnementales d'Afrique du Sud

504 rhinocéros ont été tués dans le Parc national Kruger en 2017 a précisé Edna Molewa, ministre de l'Environnement de l'Afrique du Sud. C'est 24 % de moins que les 662 rhinocéros braconnés en 2016 dans le parc, sans doute grâce aux efforts du gouvernement qui constate une diminution du nombre de braconniers dans le parc.

En 2017, 359 braconniers et trafiquants présumés ont été arrêtés en Afrique du Sud dont 90 dans le parc national Kruger (PNK). L'opération internationale Thunderbird d'Interpol, menée début 2017 y a notamment contribué : "Le trafic d'espèces sauvages a explosé ces dernières années, générant des profits illicites qui se chiffrent en milliards. Pour dire les choses simplement, les trafiquants se servent dans les précieuses ressources offertes par la nature sans se soucier du coût pour notre planète", a déclaré le Secrétaire Général d'INTERPOL, M. Jürgen Stock.

Si le célèbre parc Kruger a renforcé sa sécurité et chassé de nombreux braconniers, ceux-ci s'attaquent maintenant à des territoires moins surveillés comme la province de KwaZulu-Natal où se trouve la réserve d'Hluhluwe-Umfolozi, mais aussi Northern Cape, Mpumalanga, Free State et Nord-West.

Au niveau du continent africain, les statistiques officielles pour 2017 ne sont pas encore disponibles mais des sources non officielles estiment qu'il y a eu baisse générale du braconnage des rhinocéros en Afrique en 2017. En 2016, environ 1250 rhinocéros avaient été tués en Afrique.

En septembre 2017, TRAFFIC, le réseau de surveillance du commerce de la faune et de la flore sauvages, a révélé de nouvelles preuves inquiétantes de l'implication de réseaux criminels d'origine chinoise opérant en Afrique du Sud. Ils transforment localement la corne de rhinocéros en perles, bracelets et poudres pour échapper à la détection et fournir des produits prêts à l'emploi en Asie, principalement au Viet Nam, devenue la nouvelle plate-forme du trafic d'ivoire, suite à l'interdiction de ce commerce en Chine.

Malgré divers amendements, l'Afrique du Sud n'a toujours pas adopté et mis en œuvre sa Stratégie nationale intégrée de lutte contre la traite des espèces sauvages, déplore TRAFFIC qui "appelle d'urgence l'Afrique du Sud à adopter et mettre en œuvre sa stratégie nationale de lutte contre le trafic d'espèces sauvages : la croissance potentielle de nouveaux marchés pour les produits rhinocéros est un développement profondément inquiétant qui doit être étouffé dans l'œuf. à la fin de ce très long tunnel sombre", a déclaré Tom Milliken, responsable du programme Rhinocéros de TRAFFIC.

Bien que la lutte contre le braconnage soit une priorité nationale, à ce rythme et si aucune mesure efficace n'est prise, Edna Molewa a averti que la population de rhinocéros de l'Afrique du Sud sera proche de l'extinction d'ici 2026.

 

Source: notre-planete.info

Soyez le premier à donner votre avis...



Publicité

Blog Archive