• VIREMENT BANCAIRE
  • WESTERN UNION
  • PAYPAL
  • M-PSA
  • X-FERMER

Votre don par virement bancaire

Pour faire vos dons par virement bancaire, utilisez les informations ci-dessous

Titulaire du Compte / Account holder

FONDATION COSMA

N° Compte bancaire | Code SWIFT

00018000010184832120013 | PRCBCDKI

Votre don avec Western Union

Pour faire vos dons à partir de Western union, utilisez le nom ci-dessous comme Bénéficiaire

COSMA WILUNGULA BALONGELWA

Et la Ville/pays d'envoi /Tél

KINSHASA/Rép. Dém. du Congo/+243 810 197 376

Avec M-PSA

Le numéro de transfert de vos dons au

+243 (0) 810 197 376

Avec Paypal

Pas disponible pour l'instant...!

Partenaires

Découverte inespérée d'une population de chimpanzés dans une forêt méconnue au Congo

RTEC Edition

Plusieurs milliers de chimpanzés ont été découverts dans une forêt reculée dans le nord de la République démocratique du Congo. Une telle trouvaille redonne de l'espoir pour la protection des grands singes alors que leurs populations sont fortement en déclin.

 

Les chimpanzés se trouvent principalement dans les forêts humides et sèches, et dans les galeries forestières s'étendant dans les savanes boisées. Ils sont omnivores et leur régime alimentaire est très variable selon les différentes populations et des saisons. La moitié est composée de fruits mais aussi de feuilles, morceaux d'écorce et des tiges. Enfin, de nombreuses populations de chimpanzés se nourrissent de petits mammifères.

Les chimpanzés forment des communautés sociales de 5 à 150 individus.

 

Depuis près de 20 ans, les chimpanzés sont considérés comme "en danger" d'extinction selon la Liste Rouge de l'UICN. En effet, c'est au cours des deux dernières décennies que les grands singes ont connu des déclins de populations les plus rapides, approchant les 90% dans certaines régions. Ces déclins ont de multiples causes comme l'expansion de l'agriculture, l'exploitation forestière, ou l'extraction incontrôlée des ressources naturelles. En outre, les chimpanzés sont victimes du braconnage et des maladies humaines.

 

Recenser les chimpanzés pour mieux les protéger

 

Vu ce triste constat, il est crucial d'obtenir une image globale de leur répartition, afin de canaliser les efforts de conservation à l'endroit où ils sont le plus nécessaires. C'est dans cet esprit que les chercheurs de l'Institut Max Planck d'anthropologie évolutionniste à Leipzig , en Allemagne, et de l'Université d'Amsterdam aux Pays-Bas ont mené de 2004 à 2012, des observations de chimpanzés dans une région méconnue des biologistes : la région Haut-Uélé et la foret Bili-Gangu au nord de la République démocratique du Congo.

 

« Afin de suivre les tendances de la population des chimpanzés et de décider ainsi où allouer au mieux les ressources pour leur conservation, il est essentiel que nous développions des moyens de cartographier avec exactitude la répartition de l'espèce et de faire des estimations précises de leurs chiffres », explique Hjalmar Kuehl de l'Institut Max Planck d'anthropologie évolutionniste.

 

Pour ce travail de recensement, les chercheurs traversent cette zone à intervalles linéaires réguliers et parallèles, que l'on appelle des transects linéaires parallèles. Les scientifiques peuvent ensuite estimer le nombre actuel de chimpanzés d'après le nombre de nids qu'ils auront découverts.

Des milliers de chimpanzés de l'est découverts

Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/actualites/3964-decouverte-chimpanzes-Congo

Soyez le premier à donner votre avis...



Publicité

Blog Archive