• VIREMENT BANCAIRE
  • WESTERN UNION
  • PAYPAL
  • M-PSA
  • X-FERMER

Votre don par virement bancaire

Pour faire vos dons par virement bancaire, utilisez les informations ci-dessous

Titulaire du Compte / Account holder

FONDATION COSMA

N° Compte bancaire | Code SWIFT

00018000010184832120013 | PRCBCDKI

Votre don avec Western Union

Pour faire vos dons à partir de Western union, utilisez le nom ci-dessous comme Bénéficiaire

COSMA WILUNGULA BALONGELWA

Et la Ville/pays d'envoi /Tél

KINSHASA/Rép. Dém. du Congo/+243 810 197 376

Avec M-PSA

Le numéro de transfert de vos dons au

+243 (0) 810 197 376

Avec Paypal

Pas disponible pour l'instant...!

Partenaires

Goma : 3 morts après accrochages entre riverains et gardes de parc des Virunga

RTEC Edition

Trois personnes ont été tuées, un éco-garde de l’ICCN et deux civils, et une autre blessée dans une confrontation entre des manifestants et les éléments de la force conjointe Eco-gardes de l’ICCN et FARDC mercredi 28 novembre dans l’enclave de Vitshumbi au bord du lac Edouard, en territoire de Rutshuru (Nord-Kivu), selon les sources de la société civile locale.

Les manifestants, dont certains en uniforme scolaire, exigeaient aux responsables locaux de l’ICCNl’autorisation sans condition d’entrée des matériaux de construction dans l’enclave de pêche de Vitshumbi, qui reste jusque-là rigoureusement réglementée par cette autorité officielle du parc national des Virunga.

Mais parmi ces manifestants, certains auraient été armés, ce qui a fait tourner la manifestation en une confrontation armée, indiquent des sources locales.  Selon certaines sources administratives et la société civile locale, les manifestants armés seraient des Maï-Maï, déguisés en élèves.

Ces sources évoquent le fait que dans la fusillade, un éco-garde de l’ICCN a été tué, alors que dans la réplique, la force conjointe a causé la mort de deux civils locaux.

Cet incident intervient onze jours après le passage dans cette enclave, du gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku. Dans son meeting populaire, le 17 novembre, ce dernier a levé, verbalement, la règlementation par l’ICCN, de l’entrée des matériaux de construction à Vitshumbi.

Les manifestants exigeaient ainsi de l’ICCN, qu’il arrête d’empêcher la population locale « d’exécuter cette mesure du gouverneur. » Certains membres de la société civile du secteur environnemental à Goma redoutent une manipulation politicienne dans cet incident. Ils demandent que la solution soit vite trouvée pour réconcilier la population de Vitshumbi et l’ICCN et éviter un nouvel incident du genre à l’avenir.

Soyez le premier à donner votre avis...



Publicité

Blog Archive